|

FILMER ET DOCUMENTER C’EST TOUT UN ART QUE KEIRA MAAMERI EXERCE DEPUIS DES ANNÉES. SI  SES FILMS ONT AUSSI UNE AUTRE VOCATION QU’ETRE SEULEMENT VISIONNÉ , ILS NOUS ONT TOUS CONVAINCU PAR LA JUSTESSE DE LA RÉALISATRICE. ENTRETIEN AVEC KEIRA, SILENCE ON TOURNE: 

  • Bonjour Keira, raconte nous ton parcours?

             Mon parcours est classique et simple. J’ai eu un Bac L puis un Master en Cinéma. Pour finir sur quatre documentaires.

  • Qu’est-ce qui t’a donné goût à la réalisation ?
    Je n’ai pas de goût particulier pour la réalisation. Pour moi il y avait urgence à donner à voir et à entendre d’autres narrations. J’aurais pu choisir d’autres médiums mais je suis légèrement moins douée pour être ; journaliste pour la presse écrite, romancière, photographe, réalisatrice de fiction ou autre…donc être documentariste était plus dans mes cordes.
  • Comment abordes-tu un sujet ?
Les thématiques que je choisis peuvent partir d’une colère, d’un coup de foudre…mes déclics sont systématiquement liés à des émotions fortes.
Une fois le sujet auto-validé. La phase de recherche est enclenchée. Recherche de ce qui a déjà été dit et fait sur le sujet. Trouver la direction que je veux prendre. Trouver les protagonistes du documentaire. Leur demander de participer. Tourner. Monter avec Hélène Amétis. Post production. Projections…discussions…Dvd avec Bonus à gogo (des fois) !

Je regarde de tout. Je pars du principe que toute œuvre a quelque chose à me dire.

 
  • Quel est l’objectif commun à tous tes films ?De faire des films qui parlent à tous sur des thématiques qui semblent techniques…et jusque-là carton plein !!!

 

  • « Nos plumes » aborde des auteurs qui sont partiellement mis en lumière dans les médias classiques. Est-ce une volonté de rendre justice ou tout simplement vouloir que ces auteurs soient connus de tous et donnent des vocations ?
 
C’est tout ça à la fois. Ces auteurs existent. On en parle dans des rubriques généralistes culturelles ou spécialisées « Livres ». En faisant un tel film, je les mets sur grand écran. Tout d’un coup ils deviennent accessibles et leurs parcours nous parlent…et un champ des possibles sans limite s’ouvre à nous instantanément. Ces auteurs parlent certes d’eux et de leurs trajectoires mais ça fait tellement écho en nous qu’en général en sortant d’un tel film, on renoue avec le « petit truc » en nous que l’on a tu depuis trop longtemps…
Ce film n’est pas forcément là pour donner des vocations d’écrivains….il est là pour dire : Vous pouvez être ce que vous voulez, en tout cas essayez !!  

  • Qui sont tes références dans le métier ? 
Ce que je vais dire n’est absolument pas du ‘politiquement correct’, mes amis pourront le confirmer….je regarde de tout.
Je pars du principe que toute œuvre a quelque chose à me dire. Quand je sors d’un film et que je dis « Quelle horreur ! » ça me dit des choses ; sur moi, sur ce que j’aime et déteste, sur ce que je suis prête à faire ou non, et comment le faire et avec qui…et un tel savoir après un film n’a pas de prix !
  • Si tu devais nous donner un documentaire à voir ?
Le genre de question piège que je déteste…du type ‘tu es seule sur une île déserte…’
Puisqu’il faut citer un documentaire et que c’est celui là qui me vient en tête….La trilogie « The Battle of Chile » de Patricio Guzmán

  • Tes futurs projets ?
D O R M I R un jour entier !
  • Un dernier message ?
C’est bientôt Noël…je vais poster ma liste sur Facebook et Instagram…MERCI de penser à moi car Papa Noël m’oublie systématiquement…et c’est pas chouette je trouve car je suis une fille très gentille…et c’est moi qui le dis, c’est dire la véracité de ces propos !!
PROCHAINE SÉANCE:

Last modified: 5 décembre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.