|

27 avril 2016 / Comments (0)

[FOCUS X INTW]| Jessica Valoise interview d’une artiste qui vit l’art pleinement !

Beaucoup d’artistes sont exclusivement attachés à une seule forme d’art mais il y a certaine exception qui ne confirme pas cette règle. Jessica Valoise est l’une de ces exceptions qui mérite d’être en lumière!

itw_oussouharris_jessicavaloise8
  • Salut Jessica, peux-tu nous raconter ton parcours?
J’ai eu un parcours assez sage et classique tout en étant plus ou moins décousu : collège, lycée, seconde spécialité arts plastiques, bac économique et social spécialité mathématiques renforcées, fac, licence de sciences humaines spécialité psychologie clinique… Donc déjà plusieurs centres d’intérêts pouvant paraître aux antipodes les uns des autres. Une fois ma licence en poche, j’ai décidé de prendre une année sabbatique pour vivre au jour le jour, sans projet, sans objectif, pour voyager, pour grandir.
Finalement cette année sabbatique dure depuis sept ans. Je peignais sur mes t-shirts, vestes, chaussures… Des amis ont commencé à me demander de personnaliser leurs vêtements, puis les amis de mes amis, et ainsi de suite jusqu’à des inconnus. Au bout de six mois je me suis mise à mon compte et ai développé ma micro-entreprise.
Assez rapidement je me suis mise à la photo, une chose en entraînant une autre j’ai commencé à m’initier à la vidéo. Et aujourd’hui, j’ai repris la peinture sur support plus classique, la toile, je continue la photographie, et m’intéresse plus à l’écriture de scénario pour la vidéo qu’à l’aspect technique de tournage et de montage.

 

Je tourne assez vite en rond quand je ne pratique qu’une seule activité, alors quand je suis attirée par quelque chose j’y vaisJessica Valoise
  • Comment se retrouve-t-on à avoir plusieurs art à son arc?
J’ai toujours peint et dessiné. La photo est venue par hasard quand j’ai du prendre mes créations en photo pour les diffuser à droite à gauche, j’ai eu un véritable coup de cœur pour cet art.
Puis mon appareil disposant du mode vidéo, j’ai commencé à expérimenter ce domaine avec pour sujet les artistes musicaux de mon entourage.
J’avais plusieurs amis vidéastes, alors je leur ai demandé des conseils, ajoutés aux tutoriaux que je pouvais trouver sur le net. Au final, je me suis rendue compte que ce que j’aimais dans la vidéo, c’était d’imaginer les scénarios, alors je commence à en écrire et à les proposer.
J’écrivais beaucoup aussi jusqu’à mes 15-16 ans, j’ai repris cet hiver, soit dix ans plus tard, je suis en train de finaliser mon premier livre… Je tourne assez vite en rond quand je ne pratique qu’une seule activité, alors quand je suis attirée par quelque chose j’y vais. Je n’attend pas de tout savoir de tel art ou de paraître légitime pour exercer telle ou telle activité. J’ai la chance d’apprendre vite, du coup, si j’ai envie de faire quelque chose, je me met à fond dedans, j’apprends, je me perfectionne, je rencontre des professionnels, puis je garde ce que j’aime et je jette le reste, si ça marche, si ça parle aux autres, tant mieux, sinon tant pis.
En fait, comment on se retrouve à avoir plusieurs arts à son arc, c’est en ne se fixant pas de limites et en ne se posant pas de questions. Tu as envie de faire quelque chose, fais le et puis tu verras bien.

 

itw_oussouharris_jessicavaloise1

©Jessica Valoise

  • Tu es une artiste multitâches mais quel est l’art qui te parle le plus?
C’est difficile à dire parce que non seulement j’ai du mal à choisir, mais en plus ça peut changer selon les périodes… Dans l’art de manière général, celui qui me parle le plus en fait, c’est la musique. Pour moi c’est l’art le plus puissant, celui qui a le plus de pouvoir et d’influence. Après, dans ceux que je pratique, ils me parlent tous autant les uns que les autres, et en plus ils se répondent les uns aux autres.

 

  • Comment organises tu une journée de travail?
C’est très variable, c’est rare que mes journées se ressemblent, ça dépend aussi d’où je suis, des contrats que j’ai… Une journée classique à Montréal par exemple, ça va être mon réveil qui sonne à 5h45 parce que j’aime voir le soleil se lever. Parfois je me rendors après, parfois je me lève pour m’occuper de mes mails, messages, etc. avant d’aller au sport de 9h à 11h.
Et ensuite je travaille chez moi de 13h à 21h environ, ça m’arrive de pousser jusqu’à minuit – 1h, ça dépend des contrats sur lesquels je travaille, des délais… mais j’essaye de faire attention et de m’imposer une certaine hygiène de vie.
Puis quand je travaille sur le contrat directement, comme par exemple un shooting photo, un tournage, une exposition, un atelier… ben ça peut être n’importe quand dans la journée et dans la nuit et donc je m’organise autour de ça.

 

 

  • Avec qui aimerais-tu bosser en ce moment?
J’ai vraiment envie de travailler avec des artistes musicaux. J’aimerai réaliser des pochettes d’albums avec mes photos ou mes peintures, et proposer des scénarios pour des clips vidéos, sous forme de courts métrages. Je n’ai pas vraiment de noms, du moment qu’il y a du talent, de la créativité, et surtout, de l’ouverture d’esprit.

 

  • Quelles sont tes projets futurs ?
Mon premier projet est de terminer l’écriture de mon livre. Puis j’aimerai avoir ma première grande vraie exposition solo de peintures et éventuellement photo, en tout cas, d’art visuel.

 

  • Un dernier mot?
Vivez!
itw_oussouharris_jessicavaloise7

© Jessica Valoise

Last modified: 27 avril 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.